Les Methodes complémentaires

L’aromathérapie

Le renforcement immunitaire

grâce aux huiles essentielles

 

Le système immunitaire est le premier bouclier contre les agressions extérieures (virus, bactéries, champignons…)

Une bonne hygiène de vie associée à une alimentation de qualité, à un bon contrôle du stress et de la fatigue, à une activité physique régulière, permet d’avoir un système immunitaire performant.

Actuellement, notre quotidien ne permet pas toujours d’avoir une hygiène de vie optimale et nécessite parfois des béquilles, temporaires, afin de prévenir ou supporter des moments de faiblesse immunitaire. C’est pourquoi il est intéressant, en prévention, de savoir comment agir pour renforcer nos défenses le plus naturellement possible afin de ne pas rajouter de contraintes à notre organisme.

L’aromathérapie fait partie de ses aides précieuses ! C’est une branche de la phytothérapie qui utilise les huiles essentielles. Ces dernières renferment tous les composés volatiles de la plante. Les essences aromatiques qui sont extraites de ces plantes par distillation, sont appelées des huiles essentielles. Du fait de leur forte concentration en principes actifs, il faut les utiliser avec précaution tant elles sont puissantes !

 

Les différentes huiles essentielles de l’immunité

Il existe énormément d’huiles essentielles actives sur le système immunitaire, nous aborderons ici celles qui sont relativement sécures et parlerons principalement de leur usage préventif.

Les huiles essentielles qui vont suivre ont toutes des propriétés stimulantes immunitaires, antivirales et antibactériennes. Elles vont également agir au niveau pulmonaire par leurs propriétés expectorantes, antitussives et anti-inflammatoires. Elles agissent comme véritable soutien de l’immunité naturelle.

 

*Ravintsara (cinnamomum camphora) : c’est LA référence en aromathérapie pour renforcer préventivement le système immunitaire.

Elle pourra également être utilisée pour une action curative grâce à sa propriété antivirale puissante. Son action antibiotique permettra de limiter le risque de surinfection.

Utilisation possible dès l’âge de 3 mois et pour les femmes enceintes à partir du 3ème mois de grossesse.

 

*Eucalyptus radié (eucalyptus radiata) : elle permet à l’organisme d’augmenter l’activité des globules blancs et la réaction de phagocytose. Elle est très active sur de nombreux virus et bactéries qui entrainent des infections broncho-pulmonaires.

En curatif, elle sera bien utile en cas d’infection virale et/ou d’encombrement des voies respiratoires grâce à ses propriétés antivirales, mucolytiques et expectorantes puissantes.

Utilisation possible dès l’âge de 3 mois et pour les femmes enceintes à partir du 3ème mois de grossesse.

 

*Niaouli (Melaleuca quinquenervia) : excellente en prévention, elle est favorable au bon fonctionnement du système immunitaire. Elle fortifie, purifie, énergise et protège l’organisme.

Spécifique pour les voies respiratoires, elle a des propriétés antibactériennes et antivirales très fortes.

Utilisation possible uniquement en diffusion dès l’âge de 3 mois et pour les femmes enceintes et allaitantes.

 

*Tea tree (Melaleuca alternifolia) : très efficace dans la lutte de nombreuses infections et plus spécifiquement pour celles atteignant la sphère ORL, elle soutient et renforce également les défenses immunitaires.

Antivirale, antibactérienne (à large spectre), antifongique, antiparasitaire… c’est l’huile à avoir chez soi ! Idéale pour la désinfection du petit bobo ou de plaie, vous pourrez l’utiliser aussi pour l’acné, les mycoses, les furoncles, les abcès dentaires, les angines…

Utilisation possible dès l’âge de 3 mois et pour les femmes enceintes à partir du 3ème mois de grossesse.

 

*D’autres huiles pourront bien sûr être utilisées comme le bois de rose (aniba rosaeodora), le laurier noble (laurus nobilis), le romarin à cinéol (rosmarinus officinalis CT cinéole) …

 

Comment utiliser les huiles essentielles de façon préventive ?

*par voie aérienne :

Vous trouverez de très bons diffuseurs dans le commerce, privilégiez un diffuseur à soufflerie en verre qui est beaucoup plus efficace que les diffuseurs à ventilation, en porcelaine, à chaleur et autres…

Des alternatives simples existent, je pense notamment au stick inhalateur. Il s’agit d’un tube en plastique arrondi dans lequel se trouve une mèche imprégnée d’huile essentielle. Il suffit juste de le décapuchonner et de le respirer ! Tout petit, il se glisse facilement dans un sac ou une poche !

 

*par voie externe :

Nous parlons ici des applications locales sur la peau par l’intermédiaire d’un support tel que des lotions, des crèmes, des onguents, des cires, des huiles végétales…

Vous pouvez par exemple, diluer deux gouttes de niaouli dans une cuillère à soupe d’huile végétale et l’appliquer sur le thorax et le dos.

 

Lotion désinfectante pour les mains

(À usage domestique)

 

Pour 100ml de lotion :

95ml alcool à 90°

3ml de glycérine végétale

2ml d’huile essentielle de tea tree

(1 ml correspond à environ 35 gouttes, se référer aux indications notées sur le flacon)

 

Vous pouvez aussi faire des bains aux huiles essentielles ! Quel plaisir !!

Pour cela, prenez 100g de sels de mer sur lesquels vous disperserez 20 gouttes d’huiles essentielles. Mélangez bien le sel et diluez-le dans l’eau de votre bain… Appréciez !!!

 

*par voie interne :

C’est la voie d’excellence en cas de débordement microbien ou de pathologies aiguës.

Elle sera moins utilisée en préventif, les techniques précédentes étant plus douces et moins agressives, elles seront privilégiées.

Les huiles essentielles ont tendance à irriter les muqueuses tant elles sont puissantes ! Si une utilisation en interne est nécessaire il faudra systématiquement déposer la goutte d’huile essentielle sur un support tel que du miel, de l’huile végétale, des comprimés neutres, un morceau de sucre…

Il est possible de faire une infusion à base d’huile essentielle, il faudra alors bien mélanger la goutte d’huile essentielle avec du miel avant de verser l’eau tiède.

 

Infusion pour renforcer le système immunitaire

1 goutte d’huile essentielle de ravintsara

(Nous disons bien une goutte ! pas deux !)

1 cuillère à café de miel

1 tasse d’eau tiède

(!! pas bouillante !!)

Dans la tasse, à l’aide d’une cuillère, mélangez bien la goutte d’huile essentielle avec le miel.

Ajoutez un peu d’eau tiède et mélangez de nouveau.

Complétez avec l’eau pour obtenir une tasse pleine.

 

Quelle que soit la méthode utilisée, référez-vous systématiquement aux indications du fabricant ainsi qu’aux recommandations du professionnel de santé qui vous l’a recommandé.

 

Renforcer l’Immunité des enfants

(De Dominique Baudoux, pharmacien aromatologue)

3ml HE* Ravintsara

2ml HE Eucalyptus radiata

1ml HE Bois de rose

3ml HV** Noisette

15ml HV Jojoba

[*HE = Huile Essentielle / **HV = Huile Végétale]

Mélangez le tout dans un petit pot ou flacon opaque d’au moins 30 cl.

(Vous pouvez remplacer les huiles végétales de noisettes et jojoba par 18 ml de n’importe quelle autre huile végétale.)

Posologie :

-bébé (de 3 mois à 30 mois) : appliquez 5 gouttes du mélange sur le thorax et le haut du dos, matin et soir pendant 5 jours.

-enfant (de 30 mois à 6 ans) : appliquez 8 gouttes du mélange sur le thorax et le haut du dos, 3 fois par jour pendant 5 jours.

 

Contre-indications et précautions d’emploi

*A tenir hors de la portée des enfants ou personnes vulnérables.

*Conserver à l’abri de la chaleur et de la lumière.

*Avant toute utilisation : faire un test d’allergie, lire les informations du fabricant et l’étiquette du produit. Respecter les doses recommandées.

*Attention certaines huiles essentielles sont dermocaustiques, elles peuvent brûler la peau ou les muqueuses. Il faudra les utiliser obligatoirement diluées.

*De façon générale l’aromathérapie est proscrite la femme enceinte (lors du premier trimestre), la femme allaitante, chez les enfants de moins de 3 ans. Cependant quelques huiles essentielles peuvent tout de même être utilisées ; il faudra dans ce cas, se référer à un professionnel de santé.

* Un avis médical sera nécessaire pour les personnes épileptiques, asthmatiques ou ayant une pathologie hormono-dépendante. DANS LE DOUTE S’ABSTENIR !

*Si vous prenez un traitement médical, il est nécessaire de vérifier avec votre médecin que les huiles essentielles n’interfèrent pas avec.

 

Dans tous les cas, il est souhaitable de se référer à l’avis d’un professionnel de santé.

 

Vous pouvez compléter la lecture de cet article avec celui sur la gemmothérapie ou celui sur le système immunitaire. Belles lectures!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *